Compte rendu de la Japan Touch 2018 !

Ce nouveau papier est un compte rendu sur ma quatrième convention manga ! Et c’est avec ma seconde fois à la Japan Touch que j’écris ce tout premier compte rendu sur le blog et vu que j’y était accrédité, il était normal d’en faire un. Dans ce compte rendu je vais vous parler de tout ce que j’ai pu voir, vivre et faire. C’est pourquoi je vais fragmenter ce grand papier en plusieurs parties. La première sera un peu sur tout ce que j’ai pu remarquer et vivre durant le début de cette convention. La seconde parlera de tout ce qu’il y avait comme stand et parties différentes au sein de la convention. Et la troisième sera un avis global sur le salon. Bonne lecture à vous !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Je suis allé à la Japan Touch avec mon grand frère et on est arrivé avec une bonne heure et demie d’avance. La première chose qui nous a marqués en arrivant là-bas, c’est notre passage à la sécurité pour la fouille qui était totalement inexistante. Oui, j’ai bel et bien pu rentrer dans le bâtiment sans qu’on me fouille (j’avais un sac en plus). Après j’ai du attendre un certain moment avant que le service de presse arrive, mais ce n’est pas grave vu que j’ai été relativement bien accueilli avec des excuses. Après quelques mots échangés avec eux, j’ai reçu le graal, le passe presse ! C’était assez inédit pour moi d’avoir ça et ainsi avoir le privilège de rentrer quelques minutes avant les visiteurs. En soit je n’ai pas d’autres choses à dire en ce qui concerne le début de la convention avant de rentrer au sein de celle-ci, le staff était très sympathique et j’ai même pu parler quelque temps avec l’une des personnes qui s’occupait des entrées des VIP/Exposant/Presse et des sorties

Commençons la seconde partie qui sera, sûrement, la plus longue de ce compte rendu. Débutons tout d’abord par les stands qui vendent tout ce qui est produit dérivé, mangas et produit d’occasion. J’ai pu remarquer qu’il y encore ces même stands qui sont toujours à la Japan Touch, comme les vendeurs d’armes blanches venant de personnages de jeux vidéos et autre anime, des vendeurs de figurines, spécialisé dans une licence ou non, voir même des vendeurs qui semblent avoir des produits de contrefaçon (j’en suis sur et certains qu’il y en a toujours dans le lot). Sans oublier les vendeurs de mangas qu’on a l’habitude de voir là-bas que ce soit de l’occasion comme du neuf !

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

En général je prends très rarement des produits au sein de ces stands là, mais un petit emplacement est sorti du lot, l’association Momiji, qui se situe à Lyon et avec qui j’ai bien parlé pendant quelques minutes. Le concept de celui-ci est vraiment intéressant, vu qu’il s’agit d’un dépôt-vente où les visiteurs du salon y déposent des articles qu’ils souhaitent vendre au prix qu’ils veulent tout en laissant une petite commission auprès de l’association. C’est comme ces fameux magasins au Japon, où ils vendent des figurines, déposé par de simples personnes en y imposant leurs propres prix. Ils avaient de tout, que ce soit des doujins aux figurines comme des vieux jeux et des vieilles consoles. Si jamais vous avez l’occasion de les voir dans l’une des conventions qui se tient, non loin de la ville des lumières et même dans le PACA. Alors n’hésitez pas à visiter leur stand qui mérite le coup d’œil en plus d’y avoir des gérants très sympathiques. J’y ai fait l’acquisition chez eux des deux tomes de Dédale (2,50e le tome) que je cherchais et d’une figurine pokémon aléatoire (2,50 et j’ai eu celle que je voulais).

S’ensuit une grande partie avec tout ce qui est asiatique et elle est partagée en deux sous-partie. D’un côté tout ce qui est art martial et la seconde tout le reste qui est en lien avec l’Asie. C’est l’une des parties où j’ai le moins parlé avec les exposants, mais c’était agréable d’observer les différentes représentations des multiples arts martiaux. La seconde partie de cette zone était composée de différents stands, qui allaient des poteries aux stands de bienêtre. Ici j’ai pu voir des stands déjà aperçus à la session de l’année dernière, mais j’ai très brièvement parlé avec Agnès Bourbon Céramique qui fait ses propres poteries, en plus de sa sympathie, ses créations étaient vraiment belles. En soi je n’ai pas trop osé parler avec les gérants des stands dans cette partie, parcequ’ils étaient beaucoup plus sollicités. Même si, mon frère et moi avions brièvement parlé avec un vendeur de saké, ayant bu chacun un verre d’un saké diffèrent. (Miel-Cacao, un saké chaud pour ma part, attention la consommation d’alcool est à faire avec modération !)

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Tout le reste était composé de la partie restauration, où c’est toujours une galère pour manger vers l’heure fatidique de 12h, c’est pourquoi on choisit de toujours manger avant cette heure-là. Ici, c’est souvent les mêmes stands qui sont présents. Juste à côté, il y avait la partie Cosplay qui était assez mal placée à mon goûts en plus du coin carton qu’il y a l’habitude d’avoir. Malheureusement, je ne me suis pas attelé au côté Cosplay et je regrette un peu, donc pour me pardonner voici quelques clichés de magnifique cosplay que j’ai pu croiser. Grosse mention à la cosplayeuse de Neferopito (Hunter x Hunter) qui avait un costume très bien réussi ! Elle était vraiment sympathique et on a pu parler tous les deux de cette magnifique œuvre faite par Togashi.

Avant dernier périmètre d’activité au sein de cette convention, celle des jeux vidéos. Cette année j’ai été fort déçu par la taille ridicule de cette partie et où les jeux n’étaient pas très variés. Quelques bornes Nintendo avec des jeux solos ou multi, mais surtout du Dragonball Fighters Z. Il y avait également la scène habituelle de l’association G2L2 qui avait les jeux de danse et du Smash Bros . Le même jeu indépendant, Shogun No Kamigami, que j’avais pu tester l’année dernière, une sorte de Monster Hunter like français (que je n’ai pas pu retester malheureusement). Assez énervé de ne pas voir du Street Fighter V et par le manque de variété.


Pour commencer cette seconde partie de ce compte rendu, je vais vous parler du village des créateurs qui est une zone que j’apprécie tout particulièrement. Pour ceux qui me connaissent plus personnellement, vous savez que j’aime parler des choses peu connues et notamment des petits artistes qui font un énorme et magnifique boulot, mais qui galère à se faire connaître. C’est pour quoi, je souhaite en parler grandement dans ce compte rendu. En premier lieu, c’est pour moi l’une des parties qui a le plus changé comparé à l’année dernière. Même si j’y ai revu des artistes déjà croisés dans la précédent convention. Avant d’attaquer les petits artistes, je tiens à parler de l’exposition sympathique consacrée à One Piece qui se situait juste à côté du village, elle était composée de magnifiques figurines de grande taille et de multiple croquis de l’oeuvre originale.

previous arrowprevious arrow
next arrownext arrow
Slider

Maintenant parlons bien, parlons artiste ! Pour commencer, je veux vous parler des artistes que j’ai appréciés et notamment un certain stand, alors je vais vous parler des deux personnes auquel j’ai pu parler. Ils avaient très peu de produits et un stand assez petit, mais avaient mis en avant un ordinateur avec une vidéo qui tournait en boucle et ça m’a intrigué. Deux sympathiques personnes appartenant au groupe Ezo II m’ont alors parlé de ce projet qu’est Meiji wa yuri, un Visual Novel Yuri gratuit ! J’ai pu parler à l’une des illustratrices et au scénariste de ce sympathique VN que j’ai pu tester chez moi. Nous nous sommes donc échangé nos coordonnées et depuis je parle régulièrement avec eux sur le serveur de l’équipe. Le second stand qui m’avait tapé dans l’oeil est celui de Pellichi, je n’ai pas parlé avec la personne qui gérait le stand, mais je trouvais que le manga qui était proposé semblait sympathique vu que ça parle de la recherche scientifique, en plus il est gratuit et à lire ici même ! Pour le troisième artiste que j’ai apprécié, c’est au tour de Shalinka ! Cette illustratrice dessine des furrys anthropomorphe et sincèrement je trouve ses dessins de toute beauté, je regrette sincèrement de ne lui avoir rien pris. Ce qui est marrant dans le village des artistes, ce sont les créateurs qui sont vraiment timides et ça amène à des discussions assez brèves, mais agréables ! C’est pourquoi je vais vous parler de Wanini Raquelioli, une artiste qui fait de magnifiques dessins et notamment sur la licence des Fire Emblem, n’hésitez pas à aller voir son magnifique boulot ! Même sa carte pour faire sa pub pète la classe ! Ah oui, elle était également accompagnée de l’artiste Nyanshua, par contre je ne sais pas s’il y avait des dessins à elle sur le stand (Désolé si c’était le cas >w<). On commence à voir le bout de ce long paragraphe, cette fois-ci c'est de Felinar que je vais vous parler, un artiste que je trouve vraiment talentueux et qui dessine énormément de Lémuriens. Ses dessins sont très bien maîtrisé et tellement mignon, on pouvait même commander des dessins sur mesure. La dernière personne que je vais vous parler est Kiriga, une artiste vraiment sympathique avec qui j’ai pu échanger quelques mots et elle effectue un art qui s’appelle le Kirigami, l’art japonais de découper du papier. Elle découpe uniquement sur du noir en faisant des personnages de mangas, jeux vidéos et d’autres choses ! (Grosse mention pour le magnifique Yusuke de Yuyu Hakusho). Sans oublier la sympathique TimyaCreations à qui j’achète toujours quelque chose à la Japan Touch (et je lui ai pris un poster de Gon). Voilà, je vous ai parlé des artistes qui m’ont plus marqué que les autres, mais ça ne veut pas dire que les autres étaient mauvais, mais ça m’intéressait moins. Sinon j’ai pris quelques trucs, un badge d’un personnage de Persona 5 et des marques pages (Games of Throne et Pokémon), mais malheureusement je n’ai plus les noms des artistes. Le village des créateurs était d’une meilleure facture cette année (Je parle en terme de goûts visuel, pas de capacités, loin de là !) et les artistes étaient vraiment super sympas !


Pour conclure ce compte rendu sur la Japan Touch, je vais vous écrire un paragraphe sur mon avis global de l’évènement et d’autres choses que j’ai pu faire. En premier lieu, j’ai pu assister qu’à une seule conférence et ce fut celle de Japon en famille que je devais normalement interviewer. Oui, normalement, mais impossible de trouver le stand qu’ils avaient mis en place pour pouvoir les démarcher après la conférence. C’est fort dommage, mais de toute manière une bonne partie de mes questions ont était répondues.

Bonne transition pour parler des choses qui n’étaient pas tellement agréables au sein de la convention. En premier lieu la sécurité qui n’était pas spécialement appuyée en début de journée, même si j’ai pu entendre que c’était beaucoup mieux arrivé  à une certaine heure. Le monde, oui il y avait vraiment beaucoup de monde et l’agencement des allées n’aident pas en soit, on se retrouve très souvent collé aux autres (notamment, dans le carré commerce en plein milieu du salon) et beaucoup font preuve d’impolitesse. Je pensais que nous allions être beaucoup plus encadré, nous la presse, mais au final je me suis plus retrouvé livré à moi-même (Ils devaient nous aider à planifier les interviews d’ailleurs) et je n’ai jamais reçu le fameux mail prévu pour la réunion regroupée en backstage. Sans oublier la communication qui était tout simplement aux fraises ayant reçu mon accréditation deux jours avant l’événement, je n’ai même pas pu préparer mes cartes de visite et éventuellement acheter du matériel.

En soit la convention fut sympathique, même si on est parti sur les coups des 14h (notamment par peur d’être bloqué par les gilets jaunes et on a bien fait, un peu plus et on était bloqué). Il y a eu ce lot de défauts qu’on retrouve souvent dans cette convention et même les autres, sur le plan du monde surtout. Je tiens tout de même à les remercier pour l’accréditation au nom du blog et aussi pour la sympathie qu’ils ont fait preuve en mon égard. Merci à vous d’avoir lu ce compte rendu et je vous dis à bientôt !

Ps : Si jamais il y a une erreur quelque part vis-à-vis des artistes présentés, alors n’hésitez pas à m’en faire part. Que ce soit par commentaire ou sur twitter s’il vous plait. 🙂

Lien pour marque-pages : Permaliens.

4 Commentaires

  1. Huhuhu ! Moi qui pensait ne pas aller à la japan cette année tu m’as donné envi d’aller à une convention !!!! Tu es cruel Swordyyyy 😭😭😭 Ça a l’air d’etre une convention sympa, je pense que je vais refaire la petite de Rennes si c’est toujours d’actualite tiens 😚 #tafaute

  2. Bon diou ! Si c’est pas un article complet qui ne donne qu’une envie, se plonger à corps perdu dans des conventions ça…! Merci de m’avoir donner de nouveau l’envie de me déplacer pour vivre des conv’ quelles soient petites ou grandes ! Malheureusement dans mon coin il y a pas grand chose… ! Quoi qu’il en soit, merci pour tout ce partage vraiment excellent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *