Des OST que j’adore ! – #3 – La tristesse

Quoi !? Cela fait depuis Mars 2019 qu’un article sur des OST que j’apprécie n’est pas sortie ! Mais il faut que je me rattrape pour combler mes lecteurs adorés ! Aujourd’hui, je me suis mis comme défi de mettre en place un thème pour ce troisième numéro (et peut-être aussi pour les prochains numéros, si ça vous tente !). Dans ce numéro seul les OST dites tristes auront leurs place dans ce papier. J’espère que les sélections vont vous plaire, bonne lecture et surtout bonne écoute ! Bien entendu garantie sans spoil de ma part !

Little Busters ! - Faraway

Commençons bien, commençons fort ! Pour ce premier choix c’est avec l’OST que je trouve le plus triste à l’heure actuelle, même sans le contexte celle-ci dispose d’une mélodie ainsi que d’une voix très mélancolique. L’ensemble du morceau est très bon, mais c’est surtout son passage à environ 3 minutes que la musique dévoile son plein potentiel, surtout au vu du passage où elle est présente. L’oeuvre dont elle est tirée est à la base un Visuel Novel, mais je l’ai découverte avec son adaptation en anime et qui s’avère être l’oeuvre la plus triste que j’ai pu voir à ce jour.

Bravely Default – World of Scattering Flowers

Clairement l’ost qui m’a donné clairement des frissons dans ce premier Bravely. Bien entendu celle-ci est parfaitement bien utilisé durant les moments tristounet de l’oeuvre, notamment vis à vis de certains moments tragiques très marquant pour ma part. Une musique que je ne peux m’empêcher d’écouter lorsque j’écris quelques en lien avec un souvenir triste, un pur régal pour les oreilles.

C’est un artiste vraiment stratosphérique qui se cache derrière l’ost de ce jeu vidéo. En effet Revo a surtout travaillé sur le premier Bravely Defaut et le second qui arrive en 2020. Il a également travaillé sur les génériques de Shingeki no Kyojin (l’attaque des titans).

Erased - She was there alone

Une musique très douce pour une œuvre très mouvementé et qui marque. Erased n’est pas une œuvre à mettre entre toutes les mains, mais les sujets qu’il traite sont durs et forts. C’est pour cela que cette douce musique aux allures triste durant le peu de moments positif me paraît tellement triste, comme s’il s’agissait d’une lueur d’espoir au milieu d’un océan de chagrin ~

Alors que dire, il s’agit là d’une très grande compositrice auquel j’ai un énorme respect. Déjà pour ses musiques de qualité, mais également pour le nombre faramineux d’ost auquel elle a participé. Voici une partie des œuvres auquel Yuki Kajiura a participé : La série des Fate, Kimetsu no yaiba, .hack//, Tsubasa Chronicle, etc….

Final Fantasy X - Someday the dream will end

Final Fantasy X…. Un Final Fantasy très différents de ce que l’ont a pu avoir, même s’il était assez proche du 8 en ce qui concerne l’univers. Ce dixième Final Fantasy a été l’un de ceux que j’ai le plus poncé et cette OST m’a toujours pris aux tripes. Ce morceau arrivait à point nommé durant les moments très marquant durant la trame principale, lorsque l’ont apprenait des choses importantes. Frissons, bonjour !

Bien évidemment je ne présente plus son compositeur Nobuo Uematsu qui est clairement un dieu de la musique pour moi.

Assassination Classroom - Moonlight

Alors que dire, il s’agit de là d’une OST que je n’ai clairement pas vu venir. Au milieu de ces moments épiques ainsi que quelques moments marrants. On nous balance un moment archi triste avec cette musique au piano et cette belle voix féminine. Les frissons parcoure littéralement mon corps lorsque je l’écoute, sans oublier que mes yeux commence à être inondé, aaaaaaaaaaaah !!! Bonne écoute en tout cas !

La chanteuse de cette musique qui apparaît au moment opportun est Shion Miyawaki, une chanteuse de J POP.

Okami - True Strength

Ce que j’aime avec la musique, c’est qu’elle est vraiment figé dans ma mémoire. Malgré que ma dernière session sur le jeu date d’il y a longtemps, la musique me reste totalement en tête. Je ne sais plus exactement quand elle surgit, mais celle-ci était là pour un moment bien précis et cette musique aux allures asiatiques est un délice pour les oreilles ~

Les compositeurs sur cette OST sont très nombreux. JUN (ID:Invaded), Kaida Akari (Breath of Fire III et Street Fighter Alpha : Warrior’s Dreams), Kondoh Rei (Fire Emblem : Three Houses, The Wonderful 101, Dragon’s Dogma : Dark Arisen, etc.), Ueda Masami (Bayonetta , Viewtiful Joe, Devil May Cry 1 et Resident Evil 2) et Yamaguchi Hiroshi (Bayonetta et The Wonderful 101).

Happy Sugar Life - 28 - それでも離さない

Une musique que j’ai clairement découvert avec le trailer de cette œuvre qui m’avait totalement surpris en 2018. Cet anime était vraiment très sombre et malsain par moment, mais elle traite de différentes choses assez peu abordés dans les œuvres de ce domaine. Cette musique est vraiment très triste et dégage le désespoir qui peut à tout moment surgir…

Aussi surprenant soit-il, Kameyama Koichiro est un artiste que je connais que très peu et dans ses compositions quelques animes me sont connu uniquement de nom. Qui plus est, ce sont des œuvres vraiment à l’opposé de Happy Sugar Life. Il a composé l’ost de ces quelques animes : Buzzer Beater, Bobobo-bo Bo-bobo, Pöpolocrois, etc.

Professeur Layton et le Masque des miracles – Pain

Cette musique aux allures légèrement tristounet l’est clairement plus lorsque l’on connaît le moment où elle apparaît. C’est d’ailleurs dans cette opus où j’ai trouvé l’histoire la plus intéressante parmi les différents opus de la série. Je ne me lasserais jamais de cette série haut dans mon cœur ~

Le compositeur de cette OST n’est pas n’importe qui, puisqu’il s’agit de Tomohito Nishiura qui a déjà fait quelques Ost très connues des gros mordus de JRPG. Puisqu’il est derrière l’ost de tous les Professeur Layton, mais également des JRPG sur PS2 très connus : Dark Cloud, Dark Chronicle & surtout Rogue Galaxy qui est le seul des trois auquel j’ai joué (les OST de ce troisième jeu m’ont énormément marqué <3 )

Final Fantasy XV – Somnus

Les œuvres musicales avec une langue perdue (le Latin pour cette chanson) sont rare dans le milieu du jeu vidéo et c’est pour cela que je me suis permis de vous partager cette musique d’ouverture du dernier Final Fantasy. Cette musique a été composée par la grande Yoko Shimomura (Kingdom Hearts, Super Smash Bros, Mario et Luigi, etc.) et chantée par la puissante, Aundréa L. Hopkins.

Un jeu pas forcément mauvais, mais qui souffre de trop nombreux (et malheureux) petits défauts qui rendait l’aventure assez agaçante. Néanmoins, la musique qui y est présent est vraiment excellente, entre notes épiques et tristes, on sait à quoi s’attendre avec ce jeu ~

Made in abyss – Pathway 

Pour conclure ce troisième papier sur mes OST favorites, j’ai décidé de vous partager l’une des OST que je trouve la plus triste dans toute celle que je préfère, surtout lorsque l’ont connaît le contexte où elle apparaît. Une œuvre aux allures enfantins, à ne pas juger aux premiers abords, une régal pour les yeux comme pour les oreilles.

C’est même pour cela que son compositeur Kevin Penkin ( Tate no yuusha, Tower of god, Norn 9, etc. ) est devenu l’un de mes idoles dans la sphère musicale des OST d’anime. Cet australien d’origine à su s’imposer dans le milieu de la japanimation avec des compositions du tonnerre qui arrive à sublimer musicalement des œuvres déjà très bonne.

Voilà qui finalise ce troisième épisode sur des OST que j’aime énormément, bien évidemment cela va rapidement revenir étant donné que le prochain épisode est déjà en cours d’écriture. J’espère que ce petit papier vous intéresse toujours autant et je vous souhaite une bonne journée !

Une réflexion sur « Des OST que j’adore ! – #3 – La tristesse »

  1. Merci pour ces belles découvertes teintées de mélancolie. Comme tu t’en doutes, je suis particulièrement ravie de retrouver ces morceaux des Final Fantasy, ou de Assassination Classroom ♥

Répondre à Flo Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *