[TEST – PC] – Wasteland 3 – Fait parler la poudre… et les lasers !

Salutation à vous cher.e.s lecteur.rice.s ! Aujourd’hui, nous nous retrouvons avec une licence très appréciée de la communauté des joueurs.euses de Tactical RPG. Vous savez, ces jeux disposants d’un système propre à eux.

Le fait de pouvoir tester ce jeu pour vous fut un réel plaisir, même si c’est la première fois que je joue sérieusement à cette série. Et pourtant, j’ai les deux précédents, mais je m’y mettrais par la suite soyez en sûr !

Je m’égare. Je tiens à vous signaler que ce test risque d’être relativement conséquent puisqu’il y a énormément de choses à dire !

Avant de commencer, je tiens à remercier encore une fois Koch Media pour m’avoir fourni un exemplaire du jeu.

Le jeu est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC au prix de 59.99€.

Un scénario bien mystérieux…

Wasteland 3 se déroule cent ans après l’explosion d’une bombe nucléaire, ayant mis à mal la planète et expliquant cet environnement très hostile et ces êtres humains qui sont prêts à tout pour survivre. Nous incarnons les rangers du désert qui sont les protecteurs de l’Arizona, l’état où nous avons joué dans le précédent Wasteland. Vos ennemis principaux seront les membres de la famille Dorsey, une bande de fous à lier ainsi que d’autres adversaires que vous découvrirez au fur et à mesure du scénario. L’humour noir est clairement la marque de fabrique du jeu, avec quelques punchlines qui sont à mourir de rire. Et ce qui est bien, c’est que vous n’êtes pas forcément obligés de jouer au précédent Wasteland pour comprendre l’intrigue.

Je ne souhaite pas vous gâcher l’histoire du jeu qui est tout de même assez simple, mais fort intéressante. Sachez que chacune de vos actions a des répercussions sur l’ensemble du scénario étant donné qu’il y a un système de factions.

Un gameplay relativement simple !

Cette partie sur le gameplay se déroule en deux parties comme le précédent test. Dans la première, je vais vous lister ce qui est plus ou moins possible de faire dans le jeu, sans pour autant trop vous spoiler. Tandis que dans la deuxième, je vous donnerai un avis personnel sur l’ensemble de la technique et il y a beaucoup de choses à dire !

Vous gérez une escouade de rangers venant de l’Arizona composée de quatre personnages que vous créez de toute pièce selon vos envies, ainsi que deux compagnons que vous choisissez parmi plusieurs personnages que vous allez pouvoir rencontrer durant votre aventure. Tout d’abord, quand vous créez votre personnage, vous avez le choix d’une histoire donnant un bonus selon celle que vous choisissez et d’un caractère (non obligatoire) qui vous donne un avantage ainsi qu’un inconvénient. 

Par la suite, vous disposez d’attributs permettant d’augmenter vos capacités passives (liées aux armes et aux autres objets) et de choisir certains équipements. Les compétences permettent d’équiper différentes armes , comme le fusil de précision et d’avoir aussi certaines interactions présentes tout au long du jeu comme le crochetage, la réparation de grille-pain (oui, vous avez bien lu), etc. D’ailleurs quand vous augmentez les compétences, cela déverrouille des avantages qui sont soit des capacité passives soit des capacités actives. Il est bon de savoir que vous avez un point d’avantage tous les deux niveaux.

Le système de combat est très simple puisqu’il est quasiment similaire aux jeux X-Com. Vous avez un système de damier avec des Points d’Action ainsi qu’un système de protection, partielle ou complète, selon l’endroit où vous mettez votre personnage.

De plus, chaque arme et objet nécessite un nombre de points d’action bien précis. Un pistolet en utilisera trois, tandis qu’un lance-roquette en nécessitera six. En ce qui concerne les armes, vous avez plusieurs types de dégâts : les dégâts dit normaux, les dégâts explosifs, les dégâts électriques (pour les robots notamment), les dégâts cryogéniques, les dégâts contondants et les dégâts coupants. Les deux derniers sont uniquement disponibles sur les armes de corps à corps.

Il s’agit clairement des grandes lignes du gameplay. Il y a aussi pas mal de choses à côté mais je préfère vous laisser la surprise !

Une dernière chose, il est possible de jouer en coopération, mais je n’ai malheureusement pas pu tester cette facette de jeu.

Avis sur le gameplay

Je ne vous cache pas qu’il y a énormément de choses à dire sur le plan du gameplay et surtout, de la technique dont dispose le jeu dans son ensemble. Sans grande surprise, Wasteland 3 ne sort pas son épingle du jeu au niveau du gameplay puisqu’il est très classique pour le genre, avec très peu d’innovations. Je suis très surpris de voir que les attaques furtives sont quasiment impossibles à faire, alors que cela était possible dans le précédent opus.

Mais là où je risque d’être assez cru, c’est sur le plan technique. Beaucoup de choses ne vont pas comme les nombreux bugs et les soucis d’ergonomie et cela, même avec le dernier patch en date (4 Août 2020). Pour vous donner un exemple, j’ai un bug permanent sur mon personnage qui ne lui permet pas d’avoir la totalité de ses points de vie. Un autre que je peux vous citer est celui de la caméra qui zoome toute seule dans une zone bien précise du jeu. Un autre fait que mon personnage tire sur un ennemi que je n’ai pas choisi. Et je terminerai avec celui-ci car malheureusement la liste est longue. Un exemple qui enlève un peu de confort de jeu, lorsque vous conduisez votre véhicule sur la mappemonde, vous ne pouvez le déplacer qu’avec la souris et non avec le clavier.

Ce qui est dommage avec tous ces bugs, c’est que le confort de jeu en pâtit.

Bref je ne veux pas trop m’attarder dessus et paraître méchant, mais le jeu a clairement besoin de correctifs si ces bugs là s’avèrent bien sûr être présents lors de la sortie officielle du jeu. Pour rappel, j’ai eu le jeu avant son premier patch et donc avant sa sortie officielle.

Un style graphique bien à lui !

Le gros point noir selon moi sur ce plan là est l’Interface Utilisateur très mal optimisée, je m’explique. Pour commencer, l’inventaire est assez archaïque. Ce que je veux dire par là c’est qu’il ne possède aucun système de tri et nécessite plus de classifications d’objets. Par exemple, les accessoires n’ont pas d’onglet attitrés et certaines choses, comme les archives, sont classées dans le menu principal, accessible via la touche Echap alors qu’elles devraient avoir leur place dans le menu où se retrouve l’inventaire.

N’oublions pas de parler de la carte qui n’est tout simplement là que pour se situer et rien d’autre. Elle est très laborieuse en dehors de la carte du monde et on ne peut pas se déplacer directement en cliquant sur un endroit. Je ne souhaite pas terminer ce paragraphe sur une note négative alors je tiens à saluer le travail fait sur les musiques qui s’avèrent être extras. Et plus particulièrement celles qui s’enclenchent durant les gros combats permettant d’y ajouter une certaine touche de dynamisme.

 

Alors ça dépote ?

Wasteland 3 est une licence vraiment très reconnue dans le genre T-RPG avec un second opus qui avait été très bien reçu par les joueurs de ce genre de jeu. Je ne vous le cache pas, il s’agit là d’un jeu disposant d’un public très réduit et c’est pour cela que je le classe comme étant un jeu de niche. Au milieu de tout ça, mon aventure passée sur Wasteland 3 était relativement agréable dans l’ensemble et ce malgré tous les éléments négatifs que j’ai évoqué précédemment.  Sans vous mentir, je n’avais pas vu un jeu aussi buggé depuis très longtemps et par moment, c’était relativement frustrant. 

Si vous êtes familier avec le genre, alors je vous invite à y jouer. Néanmoins, je ne pense pas qu’il soit très ouvert à des néophytes du genre. Préférez une baisse de prix, si vous ne souhaitez pas vous risquer à une éventuelle déception.

Je tiens à vous remercier d’avoir lu ce test ainsi que Miyoki pour la relecture. 

Passez une bonne journée ! 

  • Une très bonne ambiance
  • Une bonne durée de vie (Comptez une quarantaine d’heures ou plus)
  • Une écriture simple, mais efficace ! (Humour à gogo)
  • Chaque décision a une conséquence
  • Jeu disposant de beaucoup de bugs
  • Très peu innovant
  • Chargements trop longs
  • Techniquement à la ramasse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *