[TEST – PC ] – Iron Harvest 1920 – Diversitée culturelle

Les jeux de stratégie est un genre auquel je n’avais pas joué depuis des lustres. Je me suis familiarisé avec ce genre à mes débuts de joueur sur The Settlers 3, Warcraft 3, Age of Mythology ou encore Rise of nation qui est celui qui se rapproche le plus du jeu que je vais vous chroniquer aujourd’hui.

Iron Harvest 1920 est le troisième jeu d’affilé que je teste et je remercie une nouvelle fois Koch Media qui s’avère être fort sympathique envers le blog en fournissant plusieurs jeux à vous chroniquer. Cela me permet d’élargir mes compétences en chronique comme en tant que joueur. Etant donné que j’ai passé de nombreuses années sur le même genre de jeu, un peu de changement ne fait pas de mal !

Le jeu est disponible sur PlayStation 4, Xbox One et PC au prix de 49.99€.

Un scénario mélangeant réalisme et fictif !

Dans le mode histoire, nous jouons une jeune femme avec laquelle nous découvrons les bases du jeu durant son enfance. Puis, nous la retrouvons plusieurs années plus tard, lorsqu’elle est en âge de se battre. Toujours accompagnée par son ours depuis son enfance, tel Rexxarr dans Heroes of the Storm, Anna découvre que la guerre fait réellement rage en partie à cause des Russviet qui envahissent son pays natal, la Polonia. Au début du jeu, nous tentons de rejoindre son père auquel elle tient énormément suite à la perte de son grand frère. Malheureusement, au cours d’un affrontement, celui-ci décède et nous apprenons qu’il était un professeur très reconnu pour ses connaissances en technologie. Voilà pourquoi les Russviet voulaient à tout prix le capturer, lui qui disposait d’un bras pouvant neutraliser les méchas.

C’est alors que la vengeance devient le principal objectif de notre héroïne en plus de libérer son pays de l’envahisseur !

Voici les grandes lignes de la première campagne et je me permets de vous laisser la surprise pour les deux campagnes qui se passent après. Oui, vous avez bel et bien deux autres campagnes dans deux autres nations. Chaque campagne dispose de sept missions au total.

C’est de la stratégie quoi !

En général les jeux de stratégie arrivent à sortir leurs épingles du jeu, même si certains comme Iron Harvest 1920 s’avèrent être beaucoup trop classiques pour le genre, mais … pas totalement !

Tout d’abord, il faut savoir que vous avez un système d’expérience où vos unités montent en grade et deviennent plus puissantes au fil des victoires durant les affrontements. Le placement à son importance durant les batailles, puisque vous pouvez abriter des unités fantassins derrière des couvertures et ainsi avoir une plus grande survivabilité face aux balles. En parlant de fantassins, c’est une bonne transition pour parler d’une mécanique très particulière, puisque vous pouvez récupérer les armes des fantassins abattus afin que vos propres unités se transforment en cette unité abattue.

En somme, vous disposez de trois types d’unités précises : les fantassins, les méchas et les héros. L’ensemble des unités disponibles par nation tournent aux alentours d’une quinzaine. En parlant de nations, vous pouvez en jouer trois différentes : Polonia (Pologne), Saxonie (Allemagne) et Rusviet (Russie).

 

Un style graphique bien à lui !

L’ambiance du jeu est clairement la plus grosse réussite de l’œuvre de part cette période que j’aime tout particulièrement. Nous voyons également des nations trop peu traitées dans les jeux parlant de la Première Guerre mondiale. Qui plus est, nous avons également le droit à une touche de fantasy avec les méchas qui sont énormément mis en avant durant la campagne et qui représentent une grosse puissance de frappe dans chaques nations jouables.

En parlant franchement, les graphismes s’avèrent être acceptable… mais nous avons le droit à une optimisation assez légère, même avec ma config je n’arrive pas à faire tourner le jeu au delà de 45 FPS. Est-ce un blocage ou vraiment un problème d’optimisation ? Très bonne question !

Parlons maintenant des sons du jeu. Il dispose d’une belle palette de sons différents pour les armes ainsi que les différentes unités. Grosse mention pour la possibilité de mettre la langue native de chaque nation pour plus d’immersion. Option que j’ai bien évidemment activée. Les musiques, quant à elles, s’avèrent être assez simples et discrètes pour le genre, mais elles sont bien adaptées selon le moment (des musiques bien précises pour les moments où la difficulté est de mise).

 

Alors ce retour aux sources ?

Ce retour m’a fait vraiment mal car j’ai pu remarquer que j’étais toujours aussi mauvais dans les jeux de stratégie et c’est pour cela que mon adaptation à Iron Harvest 1920 fut relativement compliquée. Qui plus est, le jeu est relativement compliqué pour moi, même en ayant mis la difficulté au minimum. Tout de même, j’ai été assez surpris par le peu de contenu qu’offre le jeu et j’avais par moment l’impression d’avoir un jeu en early access. Mais je ne peux nier l’ambiance du titre fort agréable avec notamment l’option de pouvoir mettre les langues natives des nations qui apporte un réel plus au niveau de l’immersion.

Je remarque que j’ai encore des difficultés pour jouer à ce genre de jeu et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Malgré cela, je dirais qu’il n’est pas spécialement une réussite en ce qui concerne le contenu et les possibilités au sein du jeu, affectant son gameplay qui se retrouve être relativement générique. Le jeu est régulièrement mis à jour avec des ajouts à chaque patch.

Merci à vous d’avoir lu ce test et merci à Miyoki pour avoir relu ce test.

  • Une bonne ambiance
  •  Une campagne éparpillée sur trois nations
  • Mal optimisé
  • Manque de contenu
  • Difficulté mal dosée

2 réflexions sur « [TEST – PC ] – Iron Harvest 1920 – Diversitée culturelle »

  1. Tu as raison, on voit tout de suite que le jeu possède une ambiance et des graphismes bien à lui. Par contre, comme toi, la stratégie est loin d’être mon genre de prédilection ! En tout cas, je prends de plus en plus de plaisir à parcourir tes tests. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *