À chaud ! – #1 – Don’t Call it mystery

Résumé : 

Totono Kuno est un étudiant solitaire, qui n’aspire qu’à profiter de ses journées tranquilles, à préparer du curry et à apprécier le passage des saisons. Sa routine est bouleversée le jour où la police se présente à sa porte : l’un de ses camarades de classe a été assassiné et il est le seul suspect… Il faudra à Totono déployer toutes ses capacités de déduction pour lever les soupçons qui pèsent sur lui. Heureusement, il ne manque pas de ressources dans ce domaine ! – Source : Nautiljon

Bien le bonjour à vous et merci à vous de prendre le temps de venir lire les différents papiers du blog !
 
Aujourd’hui, encore une nouvelle série d’articles mangas ! Contrairement à la série “Deux tomes et alors ?” (qui arrive bientôt), ici nous nous retrouvons pour un article écrit à chaud après la lecture d’un premier tome d’une série. Cela permettra à certaines œuvres où le second tome prend du temps à sortir, d’avoir leurs chances d’être présentés et décortiqués sur le blog. Ce genre d’article sera bien plus court que la série précédemment citée, moins structurée et disposant d’aucun spoil. La première œuvre à ouvrir la marche de cette série est, Don’t call it mystery édité chez Noeve Grafx.
 
Nous nous retrouvons en compagnie de Totono Kuno, un étudiant qui est soupçonné d’être l’assassin d’un de ses camarades de Fac. Alors qu’il était en train de mijoter un bon curry, comme à son habitude, Totono s’est retrouvé entre quatre murs questionné par les forces de l’ordre. Il a été vu par un seul témoin qui affirme qu’il a été présent.
 
L’histoire de ce premier tome est plus ou moins ça, sans pour autant vous spoiler. Ici, nous avons affaire à un panel de personnages très variés, entre le héros au franc incisif voir à l’agent de police qui était perdue dans son propre métier. Je tiens à souligner qu’il s’agit d’un premier tome relativement bavard, notamment avec les longs monologues de Totono qui m’ont laissé bouche bée. Il s’agit clairement d’une personne au sens de l’observation très aiguisé et à l’intelligence hors norme, alors qu’il fait tout pour démontrer le contraire. Il est clairement le genre de personnage principal que j’aime, un anti-héros qui n’hésite pas à lâcher une punchline qui permet de désamorcer la situation, ou bien au contraire la faire exploser.
 
Normalement, j’ai toujours un mal fou à lire les mangas très bavards et pourtant, Don’t Call it mystery arrive à gérer ça parfaitement. Entre des planches très parlantes visuellement comme verbalement, la mangaka qu’est Yumi Tamura ( qui est derrière, 7Seeds, Basara, et bien d’autres) arrive à trouver un juste-milieu qui rend la lecture très agréable et qui donne ce sentiment de manque, si vous avez le malheur de vous arrêter dans votre lecture.
 
Le trait que j’aime décrire comme tremblant de l’auteure est très agréable, car cela donne un aspect très unique à l’œuvre et permettant d’avoir des planches toutes uniques. Et non un pâle copié-collé (ou l’effet géométrique comme certains l’appelle.) qui se ressent dans certains mangas, notamment avec les décors. N’oublions pas de souligner le travail merveilleux qu’on effectué les éditions Noeve grafx, avec cette magnifique couverture qui dispose d’une sensation indescriptible et que je n’ai pu ressentir depuis que j’achète des mangas (depuis 2017 environ). Elle dispose d’une texture au relief semblable à des empreintes de main et son texte qui dispose également d’un relief plus souligné
 
Au final, ce premier tome fut une agréable surprise, car il fait partie de ces œuvres que j’attaque un peu à l’aveugle, sans m’informer et en écoutant que quelques avis de personnes dites de “confiance”. Entre les moments de dialogue très bien pensé par notre héros et les punchlines relativement drôle qui m’ont fait rire à gorge déployée. Alors qu’on est dans une atmosphère plus que sérieuse, c’est un véritable coup de maître en terme de narration. C’est les yeux fermés que j’achèterais le seconde tome de cette série qui risque de prendre une belle place dans mon panthéon de mes mangas favoris.
 
Passez une délicieuse journée et surtout n’oubliez pas, la passion ça se partage avec bienveillance ! 

J.Swordy

6 commentaires sur “À chaud ! – #1 – Don’t Call it mystery

  1. Coucou ^^ Très sympa ce nouveau style de chronique, en guise de réaction à chaud !

    Don’t call it mystery fait partie de ces titres que j’attendais avec impatience vu qu’il signe le retour de Yumi Tamura en VF (est-ce un scoop ? je crois pas x) ). Je suis donc ravie de voir que ce premier tome t’a plu ^^

    Je ne l’ai pas encore lu mais il est en ma possession et j’ai hâte de découvrir de quoi il en retourne. Mais c’est prometteur ! Et puis, c’est vrai que l’objet est de toute beauté, avec ses effets de texture (ça m’a un peu fait penser à du papier-peint XD) qui soulignent la chevelure du héros.

    1. Coucou Nico ! Merci pour ton commentaire et très content que ça te plaise !

      Ouais c’est vrai que les oeuvres de l’auteur était très attendues. Je connaissais la mangaka par le biais de 7 Seed (avec l’anime sur Netflix) ! Tellement hâte d’avoir le second tome !

      Vraiment hâte que tu lises le tome alors ! C’est vrai que maintenant que tu en parles, tu as raison ! 😀

  2. Je me réjouis de te voir présenter des mangas, via plusieurs formats à l’avenir. J’aime beaucoup en lire même si je suis loin d’être experte en la matière. Merci pour la découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *