[TEST – PC ] – Farming Simulator 22 – Il était une fois la vie d’un fermier !

  • Date de sortie : 22 nov. 2021
  • Genre : Simulation agricole
  • Plateformes : PC, PS5, PS4, Xbox One et Xbox Series
  • Développeurs : GIANTS Software
  • Editeur : GIANTS Software
  • Prix : 39,99 €
  • PEGI : 3
  • Langue Texte : FR

Qui a dit que les jeux vidéo n’était que violence et bêtises ? Tout simplement les ignorants qui ne connaissent pas ce milieu si diversifié, à tel point qu’il pourrait plaire à la moindre personne un minimum passionné par un domaine précis. Aujourd’hui, ça va être le cas, puisque j’ai pu tester le dernier opus d’une licence qui a su faire sa place dans le milieu des jeux vidéo, Farming Simulator 22.
 
Cette licence dispose d’un succès fort intéressant et c’est ce qui m’a donné envie de la tester pour la toute première fois. Ayant un petit peu côtoyé le domaine, ma curiosité a toujours été titillé par ce milieu qui m’est totalement inconnu. Je ne vous cache pas que le test fut relativement difficile à écrire entre un tutoriel assez peu fournis et une aide in game relativement vague à mon goût, j’ai dû m’informer avec différentes vidéos et d’autres choses pour réussir à comprendre parfaitement ce que je devais faire. Le site officiel dispose de plusieurs guides pour aider les nouveaux joueurs, mais uniquement en anglais. Qui plus est, nous n’avons pas de trame scénaristique et donc ce test sera peut-être plus court que les autres.

Un gameplay très étoffé !

La partie gameplay sera la partie la plus étoffé de ce test puisqu’il y a énormément de choses à expliquer, puisqu’il s’agit d’un jeu à la simulation très poussée. Elle va se fragmenter en plusieurs parties, la première sur tout ce que propose le jeu en terme de mode de jeux et dans le menu principal. La seconde partie sera sur une bonne partie de ce qui est possible de faire une fois lancé dans votre vie de fermier.ère.
 
Au niveau du menu principal, c’est assez classique. Vous avez la catégorie Carrière, Multijoueur, Succès, Options, Contenus téléchargeables et les crédits.
 
Le mode carrière sera le principal mode où vous pouvez jouer votre fermier.ère sur trois emplacements sauvegardes ainsi que trois cartes différentes. La première, Elmcreek, qui ressemble totalement aux terres agricoles américaines. La seconde, Haut-Beleyron, qui est la carte typiquement française. Et pour finir la troisième, Erlengrat qui est la carte typiquement montagneuse, plutôt axé élevage et à la difficulté plus relevée que les autres cartes.
 
Au sein de ces différents lieux, vous aurez trois types de difficultés très particulières et qui s’avère être intéressante pour avoir à chaque fois une expérience différente. La première, Nouveau fermier, qui est le mode facile vous permettant d’avoir déjà un terrain, des équipements et un petit tutoriel. La seconde, Gérant de la ferme, où vous commencez avec des fonds relativement conséquents, mais sans terrain et ni équipements. La troisième et dernière difficulté qui est, Partie de zéro, où vous commencez avec un capital très limité et vous ne possédez rien, sans oublier qu’il y a une économie très difficile (et donc se faire de l’argent sera relativement compliqué, mais surtout plus réaliste).
 
Lorsque vous commencez votre aventure en tant que fermier, vous disposez d’un court tutoriel qui vous explique les bases pour cultiver vos champs. Par la suite, vous êtes lâché en pleine nature et vous avez plein de choses qui s’offre à vous. Les cultures proposées sont assez nombreuses (Maïs, Blé, Colza, Raisin, Olive, Orge, etc.) et chacune dispose bien évidemment d’une période de plantation, donc c’est à vous de planifier vos futures cultures et avoir un rendement régulier pour remplir votre trésorerie. Vu qu’il y a des saisons, il y a la possibilité d’avoir des serres et ainsi pouvoir cultiver des légumes même en hiver. Il existe également une autre façon de se faire de l’argent, c’est d’accepter des contrats à remplir et vous permettant de faire ça de votre côté, pendant que vos ouvriers (que vous pouvez automatiser à convenance ou laisser l’ordinateur gérer de son côté) s’occupe de votre propre ferme. Il y a également la possibilité d’avoir des animaux pour vous fournir par exemple des œufs que vous pouvez vendre ou transformer (comme vos cultures et tout autre matière première dans des productions qu’elles soient à vous ou non.). Il y a la possibilité de faire de l’apiculture, un domaine qui m’a toujours énormément intéressé.
 
Vous disposez également d’un mode construction vous permettant de mettre en place de quoi faire votre ferme sur-mesure (bâtiments, enclos, productions, etc.) et c’est vraiment une très bonne idée. Je n’ai pas pu tester le mode multijoueur n’ayant pas personne dans mon entourage qui y joue, mais j’en suis sûr que le jeu pourrait être encore plus intéressant à plusieurs.
Gameplay 90%
Le gameplay de cette licence m'a toujours intimidé au plus haut point, mais au final une fois que vous vous y intéressez et surtout que vous comprenez. Il s'agit là d'une expérience très bucolique vous permettant d'avoir des sessions de jeu reposant plus que bienvenue après une journée de travail relativement compliquée....

Des graphismes surprenants !

Souvent, les jeux de simulation dispose de graphismes assez basiques, mais j’ai trouvé ceux de FS22 plutôt bon et très agréable à l’œil. Selon ce que j’ai pu lire et entendre, les développeurs de chez GIANTS Software ont écouté les joueurs du précédent FS et ont fait un étalonnage des couleurs pour avoir un jeu moins coloré (et surtout moins saturé). Ce qui m’a également bluffé, c’est la modélisation (et leurs animations) de la moindre partie des machines, des animaux, des objets, et même des cultures !

Là où j’ai été plutôt déçu, c’était plutôt sur le plan de l’optimisation, puisque malgré ma configuration plutôt pas vilaine, le jeu fut assez compliqué à faire tourner correctement. J’ai dû alors faire la part des choses et je n’ai pas mis le jeu en qualité maximale, mais plutôt en moyen. Qui plus est, j’ai trouvé les différentes cartes relativement pauvre en vie et en diversité de faune et flore, mais ça reste suffisant tout de même, je chipote.

L’Interface utilisateur est très intéressante de par sa simplicité de compréhension et sa composition permettant à l’œil de facilement s’y retrouver.

Niveau ambiance sonore, le jeu s’offre un panel de son très variés et relativement bluffant sur toutes les machines disponibles. On remarque clairement que les développeurs se sont penchés particulièrement sur ce sujet.

Graphismes 80%
Jamais je n'aurais pensé avoir un jeu aux animations et à la modélisation aussi poussée. Il s'agit là clairement d'un très bon travail sur ce plan. Sans oublier l'univers sonore qui s'avère être là aussi très détaillé.

Alors cette suite qu'en ai-je pensé ?

Mon aventure champêtre se termine et je ne vous cache pas que ce fut assez déroutant. J’aime sortir des sentiers battus pour tester des jeux pour vous et je ne vous cache pas que ça a été très compliqué. Déjà en premier temps, j’ai eu un petit souci de tutoriel bugué pour au final me rendre compte qu’il fut très court et je me suis donc informé sur Internet pour mieux comprendre ce jeu très compliqué qui est malheureusement assez mal expliqué au sein de celui-ci.
 
J’ai été très surpris d’avoir affaire à un jeu très étoffé en terme de contenu et complexité, ce qui m’a réellement motivé à jouer davantage à chaque session de jeu. Il s’agit de là d’un jeu très chronophage et si vous manquez déjà de temps, ça sera clairement compliqué pour évoluer au sein de celui-ci. De ce que j’ai vu, la communauté est très active rien que pour les mods ainsi que pour les tutoriels sur Internet, notamment les vidéastes qui s’investissent énormément (J’ai notamment regardé les vidéos d’En3rgie5 et Univers simu) et c’est très plaisant.
 
Au final Farming Simulator 22 s’avère être un jeu de niche qui n’est pas spécialement abordable pour ceux qui ne connaissent pas la licence. C’est en prenant le temps de comprendre le jeu que vos sessions de jeu seront très agréables. Si jamais vous êtes des amoureux de simulation, foncez réellement, car il vaut le coup avec son gameplay très poussé . Une bien belle surprise et c’est pour cela que je remercie Koch media ainsi qu’à GIANTS Software pour l’exemplaire du jeu. Sans oublier Miyoki qui m’aide pleinement sur la relecture des articles du site.
Note globale 80%
Même si mes débuts dans la licence furent très compliqués, je ne regrette pas du tout d'avoir testé le jeu pour le blog et je compte bien jouer régulièrement au jeu pour me détendre pleinement au volant d'un tracteur...
– De nombreuses possibilités de gameplay vous permettant d’entrer pleinement dans la peau du métier
 
– L’ensemble artistique du jeu très réussi que ce soit sur les graphismes, les animations et les sons.
 
– Un jeu très ouvert aux mods
 
– Un jeu très difficile pour les nouveaux arrivants
 
– Un tutoriel trop court et des explications trop peu détaillées
 
– Une optimisation assez moyenne
 
 

J.Swordy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *