[TEST – PS5 ] – Lost Judgement – Une suite à la hauteur ?

  • Date de sortie : 21 Septembre 2021
  • Genre : Action-Aventure
  • Plateformes : PS5, PS4, Xbox One et Xbox Series
  • Développeurs : Ryū ga Gotoku Studio
  • Editeur : Sega
  • Prix : 69,99 €
  • PEGI : 18
  • Langue Texte : FR
  • Voix : Japonaises et Anglaises

 Les affaires judiciaires qui ne se passent pas comme prévu, c’est monnaie courante que ce soit dans les jeux vidéo comme dans la vraie vie. C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous nous retrouvons avec le test du second Judgement qui s’appelle Lost Judgement, puisque ça sera la dernière affaire de notre détective Yagami pour ce spin off de la licence, Yakuza

 

Il s’agit bien là d’une suite et dans ce test il n’y aura pas de spoil en ce qui concerne le premier opus, mais si vous le souhaitez, un test a été rédigé sur le blog.

Une histoire avec une thématique intéressante !

Contrairement au premier où nous faisions face à une histoire en lien avec les yakuzas, aujourd'hui dans cette suite nous nous retrouvons avec un thème qui est toujours d'actualité, le harcèlement scolaire. Un sujet très important pour moi, comme il devrait l'être pour tous. Un ami de Yagami, dont je tairais le nom pour vous laisser la surprise, va faire appel à notre détective pour l'aider au sujet d'une affaire de harcèlement scolaire. C'est au sein d'un lycée à Ichinjo, un nom qui devrait vous être familier si vous avez fait le dernier Yakuza, que nous allons commencer l'enquête.

Par la suite, nous nous retrouvons à faire face à une affaire d'harcèlement sexuel très médiatisé et notre détective remarque un lien étroit avec le lycée où il enquête. Qui plus est, juste avant que celui-ci soit inculpé, un corps d'un ancien élève est retrouvé en état de décomposition avancée.

Ce qui amène notre détective à vouloir enquêter sur cette morbide affaire...

 
 
Scénario 80%
La suite de cette histoire est fort intéressante que ce soit dans ses rebondissements comme dans les nouveaux personnages qui y figurent. La bande à Yagami est toujours au top et mon attachement pour les personnages est toujours présent, même si j'ai trouvé qu'ils étaient relativement effacés contrairement au précédent jeu. On y retrouve quelques apparitions de lieux ainsi que des personnages issus de Yakuza : Like a dragon

Un gameplay aux timides nouveautés !

Le studio derrière la licence Yakuza avait bien confirmé que le spin off Judgement resterait comme les précédents Yakuza, c’est- à- dire du combat en temps réel.  Comme le précédent opus, Yagami dispose d’un gameplay à base de styles. Dans celui-ci, nous avons un style en plus qui est celui du Serpent, axé sur la rapidité et les adversaires doté d’armes . Le jeu dispose toujours de ses scènes de QTE durant les combats, mais elles s’avèrent être moins nombreuses que dans le premier. Durant certaines missions, vous vous retrouverez à enquêter avec le mode observation où vous devez rechercher des indices, que ce soit comme sur le premier, grâce à votre vue (et même faire une filature), mais également avec des nouveautés comme une sorte de pistolet enregistreur de son ou encore une sorte de talkie walkie qui détecte les micros. Durant certaines missions, vous pouvez désormais escalader certains bâtiments. Pour se déplacer, notre détective dispose désormais d’un skateboard lui permettant d’arpenter les routes plus rapidement.


Le jeu est toujours remplis d’activités annexes comme le Mahjong, Shogi, Jeu d’arcade, Batting Center et bien d’autres ! Bien évidemment le drone est toujours d’actualité. Mais ce n’est pas tout, désormais nous avons le droit à un système de lien social au sein du lycée et également quelques enquêtes en interne à faire. Qui plus est, vous pouvez également faire des chorégraphies avec le club de danse qui fonctionne comme les séances de karaoké dans les Yakuza.

Gameplay 80%
Le gameplay de cette suite n'a pas énormément changé, et ce n'est pas plus mal ! Parfois, il faut savoir rester dans une zone de confort et ainsi garder quelque chose qui marche toujours aussi bien. Les nouveautés sont très timides, puisque la plupart sont très anecdotiques, c'est la seule chose qui m'a un peu déçu sur l'ensemble.

Graphiquement au top !

Nous voici avec la dernière partie avant la conclusion et celle-ci sera assez particulière, pourquoi ? Tout simplement parce qu’il s’agit du tout premier jeu que j’ai pu tester sur la toute nouvelle PS5 que j’ai depuis plusieurs mois. D’ailleurs si vous n’avez pas fait le premier Judgement, ils ont sorti une version PS5.

Déjà le tout premier était vraiment beau sur PS4, mais alors cette suite sur PS5 est vraiment une réussite, notamment durant les cinématiques où j’ai trouvé que c’était vraiment une merveille à regarder puisqu’il y a plusieurs petits détails graphiques intéressants à voir. Malgré cela, il y quelques textures qui laissent à désirer et nous voyons un petit peu de clipping, mais c’est vraiment minime. Le jeu est très stable sur la nouvelle console de Sony et c’est un régal, on se souvient du précédent jeu qui avait parfois du mal sur la PS4. Les menus n’ont pas spécialement changé. Le moteur graphique n’a pas changé, puisqu’il est toujours aussi performant et adapté au genre du jeu, même si on remarque quelques faiblesses par moment.

En terme de musique, la bande son s’avère être plus timide que le premier opus. Puisque nous retrouvons quelques morceaux déjà entendus auparavant. Il y a quelques nouvelles pistes bien sympathique, mais rien de marquant, malheureusement. Les nouveaux personnages plus intéressants l’un comme l’autre disposent de doubleurs pas très connus, mais qui font un excellent boulot !

Graphismes 80%
Lost Judgement n'a rien à envier à son prédécesseur, il est toujours aussi beau et efficace sur tous les plans artistiques. Il y a quelques lacunes, mais rien de bien vilain !

Alors cette suite qu'en ai-je pensé ?

La suite de Judgement est clairement l’un des jeux que j’attendais le plus cette année avec Tales of Arise. Mais alors est-ce que j’ai aimé cette suite qui fut l’un de mes favoris de 2019 ? Alors je dirais à la fois oui et non, c’est assez compliqué à expliquer.

Déjà le contexte n’était pas le meilleur puisque j’ai joué aux trois quart du jeu en étant relativement bien malade.

J’ai bien aimé le thème traité au sein du jeu, le harcèlement scolaire, mais je ne sais pas, le rythme de celui-ci était moins bien maîtrisé que dans le premier. Alors que nous avons l’habitude avec ce studio de commencer doucement et de monter en rythme à mesure que vous avanciez dans le jeu, là c’est plutôt un rythme assez aléatoire. Le début est rapide et au milieu on se retrouve avec une phase assez mollassonne. Qui plus est, je suis assez déçu par les révélations qui sont assez téléphonées et pas aussi percutantes comparé au précédent opus. C’est dommage, car j’ai énormément aimé les nouveaux personnages, notamment Soma et Kuwana.

J’ai été fort surpris d’avoir une durée de vie aussi courte, puisqu’il m’a fallut uniquement 17h pour boucler l’histoire principale. En terme de gameplay nous avons eu de timides nouveautés, mais elles furent très agréables. Mention spécial au nouveau style de combat que j’ai beaucoup aimé.

En somme le jeu n’est pas mauvais, mais il ne m’a pas autant emballé que son précédent épisode. C’est pour cela que je vous demande de vous faire votre propre avis sur cette suite. Je chipote, mais en soit j’ai bien aimé le jeu, mais un peu de déception tout de même !

Je tiens à remercier Koch Media pour avoir fourni une copie pour le blog ainsi qu’à Miyoki pour avoir corrigé ce test, mais également merci à vous d’avoir lu ce test ! Je vous dis à la prochaine pour un nouveau test !

 

Note globale 70%

– Un casting vocal toujours aussi bon.

– La thématique de l’histoire très intéressante.

–  Un jeu très stable et des graphismes très réussis

– Une écriture toujours aussi percutante !

– Des nouveautés beaucoup trop timides

– Une durée de vie très minime comparé au précédent

– Un suite devenu relativement simple

– Un rythme mal maîtrisé

J.Swordy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *