[TEST – PS5 ] – Saints Row – Un reboot déjanté ?

Salut la compagnie, nous nous retrouvons aujourd’hui pour un tout nouveau test sur un jeu et plus précisément un reboot sur la Playstation 5 ! Cela me tenais énormément à coeur de vous faire ce test, puisqu’il s’agit de l’une de mes licences favorites dans le monde du jeu vidéo. Ce test fut assez difficile à écrire au vu de ce que je vous explique à la fin de celui-ci. Bonne lecture à vous ! 

  • Date de sortie : 23 Août 2022
  • Genre : Action-Aventure
  • Plateformes : Xbox One, Xbox Series X, PlayStation 4, PlayStation 5, Microsoft Windows
  • Développeurs : Volition
  • Editeur : Deep Silver
  • Distributeur : Plaion
  • Prix : 69,99€
  • PEGI : 18 ans
  • Langue Texte : FR
  • Voix : Anglaise

Un scénario classique !

Dans ce reboot, nous commençons comme à l'époque au plus bas de l'échelle sociale. En effet, notre protagoniste se retrouve comme étant employé parmi l'une des trois grandes familles qui règnent sur la ville et notre personnage est traité comme un moins-que-rien pour de la monnaie sonnante et trébuchante. Alors qu'il a besoin de contribuer aux besoins financiers de sa collocation avec ses trois amis et le chat, notre héros se doit de trouver une source financière pour qu'ils puissent vivre dans le confort et c'est ainsi qu'ils montent, les Saints. S'ensuit tout un combat entre toutes les familles pour démontrer que les Saints sont capables des plus gros coups possibles.

Le scénario s’avère être très classique dans ses cheminements et celui-ci dispose de quelques missions secondaires avec un humour bien à la Saints Row (par exemple se retrouver à faire une capture d’une forteresse comme un Jeu de rôle grandeur nature avec une armure en carton). Néanmoins, les différents objectifs sont assez classiques, car il est difficile de sortir son épingle du jeu dans ce type de jeu, surtout que le jeu s’avère être moins “fou” que ses prédécesseurs. C’est ce côté moins décalé qui en a rebuté plus d’un avec ce reboot, mais je trouve qu’ils ont bien réussi à revenir comme à l’époque du premier voir du second Saints Row, qui sont mes favoris, car on retrouve plus ce côté famille que dégageait les anciens jeux.
Scénario 60%

Un gameplay qui a du punch !

Pour ceux qui ne suivent pas au fond de la classe, Saints Row est un jeu à monde ouvert très semblable à un GTA, mais avec un côté décalé qui lui est propre ! Que ce soit dans ses activités, comme la récupération de véhicules radioactifs ou encore des collectables, qui sont des palettes de drogues. Vous avez le droit dans ce genre de jeu à un gameplay très axé combat à l’arme à feu ainsi qu’au corps-à-corps, petite mécanique propre au jeu est son système de coup de grâce qui vous permet de régénérer votre vie une fois le symbole des Saints remplis en tuant des ennemis (ou avec le temps). Sans oublier les quatre emplacements de compétences actives que vous pouvez utiliser contre des charges (flux) qui se régénère et vous permettant par exemple de mettre une grenade dans le pantalon de votre ennemi.
 
La conduite dans ce Saints Row est assez rigide, mais vraiment agréable vous permettant d’éviter un maximum d’être propulsé de votre véhicule que vous soyez en voiture comme en moto, que ce soit par la physique des véhicules comme des très nombreux décors destructibles. (mention spéciale à la possibilité de contrôler son véhicule dans les airs, ce qui est très agréable) Je regrette certaines choses dans le gameplay dans son Saints Row, c’est lorsque l’on va dans la roue d’arme voir dans notre téléphone, le jeu reste à sa vitesse normale, aucun ralentis ou pause, ce qui amène à certaines situations un peu désagréables. J’ai beaucoup aimé la partie gestion de notre famille avec les entreprises qu’on installe (qui nous donne accès à des missions thématiques qui permettent de débloquer du contenu) ou encore de la décoration possible de notre QG avec des objets que l’on prend en photo avec notre smartphone. Bien évidemment, l’éditeur de personnage est toujours aussi poussé, mais petite déception sur la variété des vêtements que je trouve moindre, comparé aux précédents opus.
Gameplay 80%

De l'amélioration graphique pour la licence, mais en retard techniquement.

Les graphismes n’a jamais été le point fort de la licence, en effet, ils ont toujours opté pour un côté assez décalé même graphiquement et dans ce reboot ils ont quand même essayé de faire quelque chose de relativement beau pour Saints Row. Néanmoins, on y retrouve pas mal de lacunes sur quelques plans, comme un clipping qui ne passe pas inaperçu ou encore des textures qui ont tendance à baver. Même en 4K le jeu reflète cela, on peut souligner la stabilité de l’œuvre au niveau de la framerate, mais pas en ce qui concerne les bugs. En effet, à l’heure actuelle où je vous parle, il s’agit là du jeu ayant eu le plus de bug entre mes mains pour le blog. Il m’est arrivé une fois à ne pas pouvoir rentrer dans la gestion de l’empire des Saints pour y installer les entreprises (la première fois qu’on le débloque en plus) et j’ai dû redémarrer mon jeu pour que cela refonctionne correctement, quelques autres bugs ont survenu, mais celui-ci fut le plus gênant.
 
N’oublions pas de souligner le positif du jeu, son interface utilisateur qui est très efficace et on y navigue très bien. Pas mal d’illustration pour illustrer les fins de missions voir même les entreprises qui sont vraiment très belles et qui font très underground. Grosse mention également à une playlist musicale fort intéressant avec notamment côté metal du Slayer ou encore du Accept.
Graphismes 75%

Alors on se sent bien parmi les Saints ?

Je suis content de remettre la main sur cette licence que j’ai tant aimé et dont on n’avait pas eu d’épisode depuis plus de neuf ans ! (sans compter le spin-off). Ici, nous sommes retournés aux sources des Saints et ce n’est pas pour me déplaire, car je n’avais pas spécialement apprécié le dernier de 2013 qui était pour moi parti beaucoup trop loin. C’est pourquoi ce reboot était la bienvenue pour moi et je sais que ça a beaucoup fait jaser parmi les joueurs. Le jeu n’est pas dénué de défauts avec des graphismes discutables, mais il a de belles qualités rendant le jeu agréable et qui mérite qu’on lui donne sa chance. Son ton léger y est toujours présent et amène des moments vraiment très drôles, c’est ce que je recherche au niveau de la licence en plus d’y retrouver le côté familial que l’on ressent au sein de cette bande de potes. Donc pour moi ce reboot est clairement réussi, mais ne pourra pas plaire à tout le monde !
 
Ce test est assez particulier pour le blog, car c’est avec le cœur lourd que je vous annonce la fin de ce blog sur lequel je ne prends quasiment plus de plaisir d’écrire que ce soit en termes de retours quasi-inexistants et également parce qu’avec le temps (et le moral), la passion ne s’enflamme plus en moi. Je tiens tout de même à vous remercier d’avoir pris le temps de lire mes papiers, mais également Plaion ainsi qu’à Cosmocover d’avoir fait confiance au blog ainsi qu’à moi-même pour les multiples tests. Sans oublier Miyoki qui m’a beaucoup aidé en relisant mes articles, pour y corriger mes fautes d’inattention et de formulation. Une grosse page dans ma vie se tourne et je ne sais guère si je reviendrais sur le plan écrit un jour, merci à vous et bonne journée.
Note globale 80%

– Le côté décalé toujours présent !
– Le côté familial qui ressort bien !
– On s’éclate sur ce jeu ! 

– Techniquement en retard

– Gameplay perfectible

 

J.Swordy

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.